Dossier : henné et colorations naturelles


Carte d’identité :

Famille : Lythraceae
Nom scientifique : Lawsonia inermis
Molécule active : 2-hydroxy-1,4-naphthoquinone

Le henné (appelée aussi mendhi, mehendi, mehandi) est un arbuste qui peut atteindre jusqu’à 6 m de hauteur. Ses feuilles une fois séchées et réduites en poudre servent de colorant pour tatouages, cheveux et textiles. Il est cultivé en Afrique (notamment au Maghreb), en Inde, au Pakistan et au Proche-Orient (Iran, Yémen…).

SOMMAIRE

• Histoire et utilisations traditionnelles
• Propriétés
• Précautions à prendre et inconvénients du henné
• Bien choisir son henné
• Les hennés BAQ
• Les différentes nuances de henné et les plantes colorantes

Pour des tons blonds
Pour des tons pourpres/violines/grenats
Pour des tons rouges
Pour des tons bruns foncés/noirs
Pour des tons châtains à marrons
Quelques recettes
• Préparation
Préparation classique
Henné gloss
Pour du rouge : congélation du henné
• Application et rinçage
• Entretien de la couleur
• Conservation du henné
• Henné et cheveux blancs
• Le henné neutre
• Éclaircir ses cheveux
• Enlever le henné
• Où se fournir ?

• Histoire et utilisations traditionnelles

Les traces d’utilisation du henné sont très anciennes. Les cheveux de la momie de Ramsès II étaient teint au henné (il a régné sur l’Égypte de 1279 à 1213 av J.C). Les mains des statuettes de divinités minoennes et mycénienne (Crète antique) étaient colorés au henné. Dans les grottes d’Ajanta en Inde, les personnages sur ses peintures (Vè et VIè siècle avant J.C) sont représentés avec des tatouages au henné.

Les tatouages accompagnent de nombreux rites au Maghreb (cérémonie de fiançailles, mariage, naissance, baptême…) mais servent aussi décoration corporelle. Le henné est aussi une protection contre la malchance et le mauvais œil.

Il était également utilisé à des fins médicinales (en cataplasme pour les brûlures par exemple).

henna-691901_640

• Propriétés

Le henné en plus de ses propriétés colorantes, a une action antimicrobienne, antivirale, antiparasitaire, antifongique et anti-inflammatoire.
Il est donc tout à fait indiqué pour le soin des cheveux gras et des pellicules. Il purifie et assainit le cuir chevelu, il est aussi utilisé pour éliminer les poux.

Il gaine les cheveux, les fortifie, les lisse, les fait briller et les rend plus doux. C’est un excellent soin.

Une molécule de lawsone
Source image : Wikmedia commons

La molécule colorante du henné est le lawsone ou acide hennotannique (2-hydroxy-1,4-naphthoquinone). Contrairement aux colorations d’oxydation, le henné ne soulève les pas écailles du cheveu. Les pigments du henné vont se fixer à la surface du cheveu et se superposer à votre couleur. Ainsi le henné est une coloration « ton sur ton ».

Il ne permet pas d’éclaircir votre chevelure, au contraire les cheveux foncent avec les applications successives.
Le résultat final sur les cheveux sera différent selon la couleur d’origine.

Le lawsone donne des teintes jaunes-orangées à rouge. Selon le lieu de culture du henné et sa teneur en lawsone, il donnera une couleur plus ou moins cuivré à rouge.

Les différentes nuances de henné s’obtiennent avec un mélange de henné naturel et de plantes colorantes (indigo, hibiscus,…).

• Précautions à prendre et inconvénients du henné

N’utilisez pas de henné sur les jeunes enfants (préférez du henné neutre non colorant) et faites toujours un test d’allergie préalable (48h avant sur le pli du coude) avant de faire une coloration végétale.

Le henné lisse

Le henné a tendance à lisser et à détendre les boucles. Ça ne se fera pas en une seule fois, le lissage sera progressif. La seule manière de retrouver ses boucles et ses ondulations par la suite, ça sera de couper les cheveux traités au henné. Donc si vous tenez à vos cheveux bouclés, utilisez seulement du henné neutre ou du henné naturel à petites doses et en espaçant au maximum les applications.

Le henné est astringent

C’est à dire qu’il assèche (en enlevant l’eau). Si vous avez les cheveux secs, enrichissez toujours votre préparation avec des actifs hydratants.

C’est une coloration permanente

C’est très difficile de faire partir le henné (surtout si vous en faites depuis longtemps), le cuivré est très tenace. Si vous aimez changer souvent de couleur où si vous ne désirez pas de cuivré, n’utilisez pas de colorations végétales à base de henné.

On peut faire dégorger un henné mais ça reste assez limité.
Si la couleur ne vous plait pas, vous pouvez refaire une coloration plus foncé par dessus ou il faudra couper entièrement les cheveux traités au henné (de même si vous voulez retrouver cotre couleur naturelle).

La couleur fonce avec les applications successives

Plus vous ferez de henné, plus la couleur foncera. En effet les pigments s’accumulent autour de la fibre capillaire. Pour éviter ça, coupez vos préparations avec du henné neutre, faites seulement des retouches racines et un henné sur l’ensemble de votre chevelure tous les 6 mois pour entretenir la couleur.

On ne peut pas éclaircir avec les colorations végétales

Vous pouvez éclaircir légèrement vos cheveux avec des méthodes naturelles mais si vous êtes brun(e), vous ne pourrez pas de devenir blond(e).

C’est beaucoup plus long

Il est nécessaire de faire reposer la pâte de henné (naturel) et le temps de pose peut aller jusqu’à plusieurs heures (pour une coloration intense).

Interactions avec les produits chimiques et de synthèse

Si vous avez utilisé un henné qui n’est pas pur (qui contient des sels métalliques, voir la rubrique Bien choisir son henné), les traitement chimiques (permanentes, colorations, lissages, défrisages) sont absolument contre indiqués, vous ne pourrez plus en faire (du moins tout le temps qu’il reste encore des traces de sels métalliques sur vos cheveux).

Le henné peut aussi limiter la prise des colorations et autres traitements. Prévenez toujours votre coiffeur si vous avez fait du henné.

Si vos cheveux sont teint ou méchés chimiquement, les cheveux traités prendront plus la couleur que les cheveux naturels et le résultat risque de ne pas être uniforme.

Enfin si vous utilisez du henné, éliminez totalement de votre routine de soin, les silicones et autres produits occlusifs (huiles minérales, ammonium quaternaire…). Henné et silicones sont incompatibles, vos cheveux seront alourdis, ternes et poisseux.

• Bien choisir son henné

Certains hennés sont de mauvaise qualité, fraicheur passée et broyage grossier, la couleur obtenue sera moins intense, son application et son rinçage seront laborieux.

D’autres sont coupés avec des sels métalliques pour renforcer la couleur comme le sodium picramate qui donne du rouge ou du PPD (ParaPhenylèneDiamine) qui donne du noir.
Le PPD est très allergène.

agt-critique-mise-a-jour-icone-3672-32
Les sels métalliques en contact avec les produits chimiques contenus dans les colorations, permanentes, produits de lissage, etc vont provoquer une forte réaction de chaleur qui va casser et faire tomber vos cheveux.

La présence de ces sels n’est pas toujours mentionnée dans les compositions. Choisissez de préférence des hennés BAQ, des hennés ou des colorations végétales certifiées biologique (Logona, Khadi, Nomade Palize…) ou venant de boutiques de confiance (Où se fournir ?).

La poudre de henné naturel doit fine et sans résidu, verte et sentir l’herbe (ou les épinards).

Henna_for_hair

• Les hennés BAQ

Les hennés BAQ (Body Art Quality) ou qualité tatouage/corporelle. Ce sont des hennés naturels purs (il n’y aucun rajout ou conservateurs) et de très bonne qualité.

Les hennés BAQ sont tamisés plusieurs fois afin d’obtenir une poudre très fine et sans résidus. La pâte obtenu sera très visqueuse, l’application et le rinçage sera facilité et beaucoup plus rapide. Les colorations seront plus intenses et plus durables.

Asha savla
Provenance : Inde

Donne une couleur foncée, rouge/marron.

Damask
Provenance : Pakistan

Donne une couleur marron/rouge.

Jamila
Provenance : Pakistan

Donne du rouge foncé.

Rajasthan
Provenance : Inde

Donne du roux à du marron selon votre couleur d’origine.

Sahara Tazarine (boite jaune)
Provenance : Maroc

Donne du cuivré.

Yémen
Provenance : Yémen

Donne une couleur rouge.

• Les différentes nuances de henné et les plantes colorantes

Le henné naturel donne une couleur cuivré/rouge, pour obtenir plus de nuances, on doit ajouter d’autres plantes colorantes (sous forme de poudre ou d’infusion).

Avant de vous lancer dans du henné colorant, entrainez vous (préparation et application) avec du henné neutre.

Commencez toujours par un temps de pose court (30 min) puis augmentez au fur et à mesure.

Rappel : les colorations végétales ne permettent pas d’éclaircir.
Si vous êtes brun(e), vous ne pourrez pas devenir blond(e). Le henné naturel sur des cheveux foncés ne donnera seulement que quelques reflets.

Si vous n’êtes pas sur de la couleur que vous allez obtenir, faites un test sur une mèche cachée ou sur des cheveux tombés (récupérez les sur votre brosse).

La couleur obtenue après le rinçage n’est pas définitive, les colorations végétales s’oxydent, il faut attendre 2 ou 3 jours pour observer le résultat final.

Si votre préparation contient de l’indigo : jusqu’à 1h de pose.
Si votre préparation contient du henné naturel : De 30 min (pour quelques reflets) jusqu’à 4h (voir une nuit), selon l’intensité de couleur que vous souhaitez obtenir.

Fréquence d’application
Si vous souhaitez foncer : 1 fois par mois.
Sinon : une retouche racine tous les mois et 1 coloration complète tous les 6 mois.

color-300343_640

Pour des tons blonds


– Calendula Calendula officinalis : Infusion

– Camomille matricaire Matricaria chamomilla : Poudre ou en infusion.

– Curcuma Curcuma domestica Val : Poudre
Donne du jaune vif, proportion maximale 10% (pas plus de 10 gr pour 90 gr de henné neutre).

– Gingembre Zingiber Officinale : Jus ou poudre

– Pissenlit Taraxacum offcinale : Infusion

– Rhapontic, Rhubarbe de Chine Rheum rhaponticum, Rheum palmateum : Poudre
agt-critique-mise-a-jour-icone-3672-32
Peut être irritante.

– Verge d’or Solidago virgaurea : Infusion

Pour des tons pourpres/violines/grenats


– Baies de sureau, sureau noir Sambucus nigra : Décoction

– Betterave Beta vulgaris : Jus

– Bois de campêche, bois de santal Haematoxylon campechianum, Santalum Album : Infusion
Ne pas utiliser d’acide mais un élément alcalin dans sa préparation.

– Orcanette Alkanna tinctoria : Poudre ou infusion

Pour des tons rouges


– Écorce de chêne séchée (dbagh, dbarrgh) Quercus suber extract : Poudre ou infusion
Fonce le henné.

– Garance Rubia tinctorum root : Infusion
Ne pas utiliser d’acide mais un élément alcalin.

– Hibiscus Hibiscus sabdariffa flower : Infusion

– Paprika Capsicum annuum extract : Poudre

– Quinquina rouge Cinchona succirubra : En infusion.
Avec de l’acide pour un rouge clair.

Pour des tons bruns foncés/noirs


– Amla Emblica officinalis, Phyllanthus emblica : Poudre
N’utilisez pas d’acide avec les plantes indiennes.
Neutralise le cuivré.

– Brahmi Bacopa monnieri : Poudre
N’utilisez pas d’acide avec les plantes indiennes.

– Indigo Indigofera Tinctoria : Poudre
Si votre préparation en contient, appliquez là immédiatement.
Utilisez du sel et du bicarbonate pour faciliter la prise de l’indigo.

– Romarin Rosmamarinus officinalis : Infusion

– Sauge Salvia officinalis : Infusion

– Thé noir : Infusion

Pour des tons châtains à marrons


– Brou de noix Juglans regia : Poudre

– Cacao Theobroma Cacao : Poudre

– Cachou, catechu Acacia catechu : Poudre

– Châtaigner Castanea sativa bark : Poudre ou Infusion

– Café (moulu)

– Girofle (clous) Syzygium aromaticum : Décoction

– Grenadier Punica granatum : Infusion

– Katam Buxus dioica : Poudre
Si votre préparation en contient, appliquez là immédiatement.
Ne doit pas être congelé.

– Quinquina rouge Cinchona succirubra : En infusion.
Avec un élément alcalin pour du marron.

Quelques recettes


Elles sont données seulement à titre indicatif. Les résultats varient selon les personnes et la couleur de base. On ne peut pas garantir le résultat.
Faites un test sur une mèche cache ou sur des cheveux tombés.

Pour des reflets :
Du henné neutre + 2 à 4 cuillères à soupe de poudre de plantes colorantes.

Pour renforcer votre blond :
henné neutre + poudre de rhubarbe ou de rhapontic.

Pour des reflets dorés :
henné neutre + infusion de camomille et/ou de calendula + du jus de citron (2 cuillères à soupe).

Pour du blond vénitien :
Henné neutre + 2 cuillères à soupe de henné naturel (30 min de pose).

Pour du roux (si vous êtes blond(e) à châtain clair) :
100% de henné naturel

Pour du rouge :
– Henné naturel + infusion de garance + sel et bicarbonate
– Henné naturel + infusion de quinquina + acide

Pour du châtain :
– 50% de henné naturel et 50% de brou de noix.
– 70% de henné naturel et 30% d’indigo + 2 cuillères à soupe de poudre de châtaigner (facultatif).

Pour du marron :
1/3 de henné naturel + 1/3 d’indigo + 1/3 de katam

Pour du brun foncé :
30% de henné naturel + 70 % d’indigo + 2 cuillères à soupe d’amla (neutralise les reflets cuivrés).

Pour du noir :
– 10% de henné naturel et 90% d’indigo + 2 cuillères à soupe d’amla ou de brahmi (facultatif) + infusion de sauge/romarin.
– Indigo pur + infusion de thé noir.

Si vous êtes blond(e), vous devez procéder à une coloration en 2 étapes si vous voulez du noir sans reflets verts (voir la rubrique Henné et cheveux blancs).
Il va falloir plusieurs applications avant d’obtenir du noir.

• Préparation

Préparation classique

N’utilisez pas d’instruments en métal, utilisez plutôt du plastique, du verre ou de la céramique (vous pouvez aussi utiliser du bois mais il sera coloré par le henné).
Ne mettez pas d’huile dans votre préparation, ça pourrait gêner la prise de la couleur.

Quantité de poudre et de liquide (à diviser par deux si vous appliquez sur cheveux mouillés) :

80 gr pour les cheveux courts (ou pour une retouche racine)
150 à 200 gr pour les cheveux mi-longs
300 gr pour les cheveux très longs
+ 300 ml à 1L

⇒ Quantités données à titre indicatives. Il se peut que vous ayez besoin de plus ou de moins selon la longueur et l’épaisseur des cheveux. Vous pourrez ajuster avec l’expérience. D’où l’intérêt de s’entrainer avec du henné neutre non colorant.

Ingrédients :

chili-991262_640

– Henné ou mélange de poudres
– Eau chaude (déminéralisée ou de source) mais pas bouillante ou infusion/décoction de plantes pour la couleur ou le soin.
– Des actifs hydratants (exemple une cuillère à soupe de miel ou de sirop d’agave, de l’aloe vera…) et/ou un œuf.
– Quelques gouttes d’huiles essentielles (facultatif)
– 2 cuillères à soupe d’eau de rose ou de fleur d’oranger pour parfumer la pâte (facultatif).
– Du liquide acide : jus de citron (2 cuillères à soupe) ou du jus d’orange (un demi verre) ou du vinaigre blanc (2 cuillère à soupe).
⇒ Pour le henné naturel, le quinquina (ton rouge clair)
OU
– Un élément alcalin (basique) : une pincée de sel et une cuillère à café rase de bicarbonate de soude ou de poudre d’alun.
⇒ Pour l’indigo, la garance, les plantes indiennes, le quinquina (ton marron), le bois de campêche

Versez l’eau ou l’infusion au fur et à mesure, jusqu’à que vous obteniez une pâte ni trop épaisse, ni trop liquide.

Si votre préparation contient une majorité de henné naturel, laissez reposer la pâte quelques heures ou une nuit (le temps que les pigments se développent) puis faites réchauffer.

Si votre préparation contient de l’indigo ou du katam, ne laissez pas reposer la pâte, appliquez immédiatement car ces plantes perdent vite leur pouvoir colorant.

Ajoutez vos ingrédients de soin et le liquide acide (ou l’élément alcalin) au dernier moment, juste avant l’application et mélangez.

Henné gloss


Colore moins mais ça a l’avantage d’être plus rapide à appliquer et à rincer, on utilise moins de poudre, ça n’assèche pas et c’est un excellent soin hydratant et fortifiant. Idéal pour apporter des reflets ou entretenir sa couleur entre 2 applications classiques.

Le principe ?
Mélangez 2 à 4 cuillères à soupe de poudre à de l’après-shampoing ou à un masque (sans silicones). Appliquez comme une masque, laissez poser et rincez.

Pour du rouge : la congélation du henné


Après avoir délayé vos poudres avec de l’eau chaude (ou une infusion), laissez reposer quelques heures et congelez votre pâte. Réchauffez là au bain marie, ajoutez le reste des ingrédients (actifs hydratants…), mélangez et appliquez. Cette méthode permet de libérer plus de pigments et d’obtenir plus de rouge.

• Application et rinçage

Avant de procéder à l’application, protégez l’endroit ou vous allez appliquer la coloration (avec du papier journal par exemple), mettez de vieux vêtements, des gants et réservez de vieilles serviettes pour colorer vos cheveux (vous pouvez utiliser de l’essuie-tout mais c’est moins écologique). Le henné tâche beaucoup et c’est difficile de ravoir les textiles.

Démêlez vos cheveux, l’application sera plus simple.
Protégez les contours de votre visage avec de l’huile ou un corps gras. Essuyez immédiatement les projections sur votre peau, si malgré tout vous vous tâchez, ça partira en quelques jours (vous pouvez exfolier votre peau pour éliminer les tâches plus vite).

L’application se fait toujours sur cheveux propres, sur cheveux secs ou mouillés selon votre préférence.

Avec les cheveux mouillés, divisez les quantités de poudre et de liquide par 2. Mouillez les avec de l’eau chaude pour soulever les écailles (les pigments pénètreront mieux les cheveux) et essorez les avant l’application.

Vous pouvez appliquer le henné mèche par mèche avec une pinceau pour coloration (la queue du pinceau vous aidera tracer les mèches).
Ou séparez vos cheveux en trois sections, commencez par séparer les cheveux du dessus et du dessous, puis ceux du dessus en deux en faisant une raie au milieu. Appliquez à pleine main, la tête penchée au dessus de votre baignoire, douche ou lavabo.

Insistez bien sur les racines.

Une fois l’application finie, enroulez vos cheveux au dessus de votre tête, emballez dans du cellophane ou un bonnet de bain (vous pouvez aussi mettre une serviette par dessus le cellophane). Laissez poser.

Une fois le temps de pose écoulé, rincez abondamment et ne faites pas de shampoings pour ne pas faire dégorger la couleur. Appliquez seulement de l’après-shampoing (sans silicones) ou faites un shampoing avec du Sidr (aide à fixer l’indigo). Finissez par une dernière eau de rinçage avec du vinaigre (2 cuillères à soupe de vinaigre blanc ou de cidre pour 1/2 L d’eau de source) pour fermer les écailles du cheveu.

info-icone-6095-48
Le henné peut boucher vos canalisations à la longue, vous pouvez rincer votre henné au tuyau d’arrosage si vous avez un jardin ou rincer le plus gros du henné dans un seau ou une bassine remplie d’eau. Jetez l’eau sale dehors ou dans vos toilettes.

• Entretien de la couleur

Pour entretenir votre coloration, utilisez des shampoings doux (ou pour cheveux colorés) sans sulfates et utilisez régulièrement une eau de rinçage avec du vinaigre. Vous pouvez aussi laver vos cheveux avec des plantes indiennes notamment le Sidr qui empêche l’indigo et le katam de dégorger.

Faites des bains d’huile de buriti (attention en la manipulant, elle tâche) ou de yangu pour protéger et prolonger votre coloration ou incorporez ces huiles dans vos masques.

Vous pouvez également raviver votre couleur en utilisant un shampoing au henné ou en faisant un henné gloss.

• Conservation du henné

Les poudres se conservent dans des contenants hermétiques de préférence, dans un endroit frais à l’abri de la lumière. Elles peuvent se conserver des années. Il n’y a aucun risque à utiliser des poudres « périmées », leurs pouvoirs colorants seront juste moins importants.

Les préparations de henné (pâte avec de l’eau ou des infusions seulement) et autres plantes se conservent quelques jours au frigo et quelques mois au congélateur (sauf si votre préparation contient du katam ou de l’indigo).

• Henné et cheveux blancs

Le henné sur les cheveux blancs donne du orange vif et ressortiront donc plus clairs par rapport au reste de la chevelure. Mais c’est possible de les recouvrir entièrement sans ressembler à une carotte. Il faut procéder à une coloration en 2 étapes.

On commence d’abord par pré-pigmenter les cheveux avec une application de henné naturel. Après une pose de 2h et avoir rincé, on applique immédiatement du henné châtain, brun, noir ou de l’indigo pur selon la nuance qu’on souhaite obtenir.

• Le henné neutre

Cassia/Senna obovata/italica

Le henné neutre malgré son nom n’est pas du henné (Lawsonia inermis) mais une plante aux propriétés similaires (anti-poux, purifie, soin des cheveux gras, gaine, fortifie les cheveux et les fait briller) et sans pigments (ne colore pas).

Cependant il peut colorer légèrement ou donner des reflets verdâtres aux cheveux très clairs (aucun soucis pour les cheveux plus foncés). Faites toujours un test sur une mèche cachée ou sur des cheveux tombés. Limitez les applications et le temps de pose.

Il ne gaine pas autant que le henné naturel et l’effet de soin perdure moins longtemps, il faut en refaire plus souvent. Il ne lisse pas comme le henné, ce qui le rend intéressant pour le soin des cheveux bouclés et ondulés.

Le henné neutre est aussi utile pour couper les hennés colorants (pour nuancer la couleur). Il entre dans la composition des hennés blonds.

On le prépare comme le henné naturel (avec de l’eau chaude, des infusions, des actifs hydratants…) mais il est inutile de laisser reposer la pâte, on peut l’appliquer immédiatement. On le laisse poser entre 30 min et 1h (plus c’est inutile). On peut en refaire toutes les 3 semaines.

Certaines marques de henné rajoute du henné naturel dans leur henné neutre donc vérifiez bien les compositions. D’autres ne commercialisent pas du Cassia mais du Jujubier (Ziziphus spina christi). C’est une plante qui sert de shampoings (Sidr) et qui embellit les cheveux, elle empêche aussi les colorations de dégorger (notamment celles qui contiennent de l’indigo et du katam).

• Éclaircir ses cheveux

Vous pouvez éclaircir naturellement jusqu’à 3 tons mais vous n’obtiendrez jamais de résultats spectaculaires (si vous êtes brun(e), vous ne serez jamais blond(e)). Convient plutôt aux cheveux blonds à châtain.

Miel
Contient une enzyme qui va transformer le sucre en peroxyde, composé chimique qui va décolorer les cheveux. Choisissez un miel foncé (eucalyptus, miel de forêt, manuka…) non chauffé.
On peut l’utiliser dans la dernière eau de rinçage (1 cuillère à soupe pour 1/2 L d’eau de source ou déminéralisée), en masque, dans un henné. Une fois dilué, le miel ne colle pas, c’est un très bon soin hydratant.

honey-1006972_640

La cannelle est souvent conseillée pour éclaircir naturellement car elle contient aussi de la peroxyde mais cette épice étant très irritante, évitez de l’utiliser.

Camomille matricaire (Matricaria chamomilla)
On l’utilise en spray éclaircissant, en masque, en colorant végétal (en poudre mélangé à du henné neutre ou infusion pour le mouiller).

Jus de citron
En tant qu’acide dans un henné blond, dans un spray éclaircissant et en dernière eau de rinçage (2 à 4 cuillères à soupe de jus de citron pour 1/2 L d’eau de source).

Recettes

Masque avant shampoing :
Un jaune d’œuf, une cuillère à soupe d’huile d’olive, 4 cuillères à soupe d’hydrolat de camomille, de l’après-shampoing (pour allonger le masque ou si la texture n’est pas assez épaisse).
Mélangez les ingrédients, appliquez sur cheveux humides et laissez poser 2 h. Rincez abondamment avant de passer au shampoing.

Spray éclaircissant :
Dans un spray, mélangez de l’hydrolat ou de l’infusion de camomille et 2 cuillères à soupe de jus de citron. Vaporisez vos cheveux et exposez vos cheveux au soleil pendant 30 min. Puis rincez les. Cette méthode est asséchante, faites des soins hydratants et nourrissants à coté pour éviter d’abîmer vos cheveux.

• Enlever le henné

Il est possible de faire dégorger votre henné (avec de l’argile et du lait de coco), ça fonctionnera bien si votre coloration est récente ou si c’est votre première coloration végétale mais pas si les colorations sont anciennes.

Ingrédients
Argile adaptée à votre chevelure
Lait de coco ou crème de coco

Temps de pose
2h

Fréquence
1 fois par semaine maximum (pour ne pas trop assécher vos cheveux).

Dans un bol, mettez l’argile puis versez le lait ou la crème de coco, jusqu’à obtenir un texture crémeuse et facile à appliquer (si c’est trop liquide, rajoutez de l’argile).

• Où se fournir ?

En boutique bio et en herboristerie.

Dans les boutiques en ligne :

Henné indigo et compagnie, Henné biomantique, Hennés et soins d’ailleurs
Des hennés BAQ, des hennés de bonne qualité (hennés et colorations bio, hennés aux plantes indiennes…) et des plantes colorantes. Mais aussi des accessoires de coiffure et des produits de soins.

Aroma-zone, Centifolia
Des hennés garantis sans sels métalliques, quelques plantes colorantes et des ingrédients pour faire de la cosmétique maison (bases neutre de shampoing…).

2 Comments

on “Dossier : henné et colorations naturelles
2 Comments on “Dossier : henné et colorations naturelles

Laisser un commentaire