Les silicones et autres…

…substances occlusives

Les silicones et ses substituts sont des ingrédients très présents dans les soins pour cheveux car ils sont très faciles à employer et peu couteux. Ils sont souvent décriés et leur emploi sujet à débat.
Qu’en est il vraiment ?

• Les silicones
-thicone, -thiconol, -siloxane, -silane

Appelés aussi polysiloxanes, ce sont des composés inorganiques issus du silicium. Les silicones agissent comme une gaine en enrobant les cheveux. Ils vont lisser les écailles, rendre les cheveux brillants et faciliter le coiffage.
Les cheveux ont un aspect plus sain mais en surface seulement car rien ne répare un cheveu, autant les produits naturels que synthétiques. Une fois hors du cuir chevelu, les cheveux ne sont qu’un amas de cellules mortes, seuls les tissus vivants peuvent cicatriser et se « réparer ».
Les silicones vont aussi améliorer la texture du soin en lui donnant un toucher « doux » et en facilitant son application.

Le problème principal des silicones c’est qu’ils vont former une couche plus ou moins imperméable, limitant l’action des soins et gênant la prise des colorations. Notamment avec les colorations d’oxydation où les écailles du cheveu doivent être soulevés pour que la couleur pénètre.
Les couches vont s’accumuler avec les applications successives, les cheveux sont alourdis et deviennent ternes. Les silicones ont peu d’affinité avec les composants du cheveu, ils ont donc très peu d’effet sur son hydratation naturelle.

Appliqués sur le cuir chevelu, les silicones vont boucher les pores de la peau, graisser les cheveux, provoquer des pellicules. La pousse des cheveux peut être ralentie et la chute des cheveux accélérée.

• Paraffine et huiles minérales
Paraffin, -isoparaffin, paraffinum liquidum, mineral oil, petroleum

Issues d’hydrocarbures (pétrole), les huiles minérales ont les mêmes effets indésirables que les silicones, effets occlusifs (les effets des soins sont limités), cheveux graissés et alourdis, pellicules…

• Les sels d’ammoniums quaternaires (quats)
Quaternium-, polyquaternium-, -trimonium, -monium, stearamidopropyl diethylamine

Substituts courants aux silicones. Si vos produits se réclament sans silicones, il est fort probable qu’ils en contiennent.

Ils sont dérivés de la gomme guar ou d’huiles végétales. Même si leur origine est naturelle, leur procédé de transformation reste chimique et très polluant.
Ce sont des agents antistatiques, ils agissent comme des aimants et vont se « coller » aux écailles du cheveu et les lisser. Ils facilitent ainsi le coiffage et rendent les cheveux brillants.
Si certains quats s’éliminent facilement (comme le stearamidopropyl diethylamine), d’autres s’accumuleront et auront le même effet que les silicones. Ils sont aussi très irritants pour la peau et le cuir chevelu et toxiques à hautes doses.

Il est préférable d’utiliser des produits bio et naturels pour l’entretien des cheveux car ils sont bien plus sains pour l’environnement et la santé. Mais si vous ne souhaitez pas passer à une routine sans silicones ou agents occlusifs, utilisez les à petite dose et uniquement sur les pointes.

Laisser un commentaire